Nos coussins de méditations

  • Coussin de méditation orange

    39,90
  • Coussin de méditation marron

    39,90
  • Coussin de méditation gris

    39,90
  • Coussin de méditation bleu

    39,90
  • Coussin de méditation blanc

    39,90
  • Coussin de méditation violet clair

    39,90
  • Coussin de méditation violet foncé

    39,90
  • Coussin de méditation vert

    39,90
  • Coussin de méditation rose

    39,90
  • Coussin de méditation rouge

    39,90
Tout sur le coussin de méditation

Le yoga est une coutume qui sollicite d’effectuer des positions requérant plusieurs muscles et diverses parties du corps. Le yoga est également des opportunités de méditation et de récupération. Le coussin de méditation est rapidement devenu primordial pour des instants de méditation confortables. Ou encore pour de nombreuses positions. Le coussin assure une certaine aisance aux yogis novices comme pratiquants confirmés, exactement comme le tapis yoga. 

Le coussin est disponible en de multiples modèles. Des coussins en kapok, en coton, en demi-lune, ronds, hauts et beaucoup d’autres. Il existe une panoplie de modèles de coussin de yoga sur le marché. Zoom sur les détails pour bien choisir son coussin de méditation !

Qu’est-ce qu’un coussin de méditation ?

Le coussin de méditation est un support pour une posture confortable et juste tout au long de la méditation. Il s’agit d’un équipement fondamental afin d’embellir votre sphère spirituelle. Les bouddhistes l’utilisent dans la pratique du Zazen. Le Zazen est une position de méditation assise du bouddhisme zen. 

La méditation sert notamment à diminuer l’angoisse et la nervosité. Elle sert également à fuir le mode autopilote en étant dans le moment présent. Les bienfaits de la méditation sont de plus en plus prouvés scientifiquement. En particulier le développement de l’aptitude à affronter les situations angoissantes comme il faut. 

Un coin spirituel est un espace ou vraiment une salle dans votre foyer ou votre appart’ où vous méditez et adoptez « l’art des asanas ». Vous pouvez embellir ce lieu à votre guise, car ce dernier relayera des ondes positives favorables à la relaxation. Il s’agit d’un point de jonction entre votre esprit et votre corps pour vous focaliser lorsque votre quotidien vous angoisse. Il s’agit d’un appel à la zénitude ! 

Qui plus est, le coussin de méditation peut s’avérer être un réel facteur de déco, témoignant votre nature et designs. Vous pouvez y ajouter des pierres de lithothérapie, des plantes, des tableaux accrochés au mur, des bougies embaumées ou non, des tapis ou autres. Vous pouvez mettre tout ce que vous voulez et laissez jouer votre imaginaire et principalement votre inspiration.

L’importance de bien choisir son coussin de méditation

L’un des tout premiers défis que les méditants novices doivent relever est celui de la posture à adopter. Mais aussi l’inconfort et l’instabilité qui peut en découler. À vrai dire, il n’existe aucune posture impérative pour pratiquer la méditation. Vous pouvez méditer allongé, en marchant, sur un coussin ou encore sur une chaise. L’essentiel est de ne pas s’endormir durant la séance. Toutefois, une méditation efficace permettant d’être réellement ancré dans le moment présent nécessite quelques règles simplissimes. En effet, vous devez adopter positionner votre bassin vers l’arrière. Cela permet de libérer la respiration et le plexus. Votre dos doit être bien droit et vos genoux doivent toucher le sol. 

Si vous avez déjà pratiqué plusieurs séances de yoga, vous allez vite découvrir l’importance de bien sélectionner votre coussin de méditation. Déjà, absolument tout le monde connaît la fameuse position du lotus. Il s’agit de la position où vous êtes assis les jambes croisées. Cette position requiert de maintenir le dos bien droit. Cela permet de bloquer ou gêner la respiration. Mais ce que vous ignorez, c’est que cette position est beaucoup plus facile à voir qu’à faire. Par contre, si vous êtes de nature ultra souple, ce sera plus facile pour vous. Surtout si vous avez l’habitude de vous tenir bien droit en tailleur, de manger accroupi et autres. Cette posture s’avère être un supplice pour certains, car elle tire énormément sur le dos, les hanches et les genoux. 

Il est important de bien choisir son coussin de méditation afin de pouvoir méditer en toute tranquillité et confort, sans ressentir aucune douleur. En effet, vous pouvez vous asseoir de manière plus haute grâce à la hauteur du coussin. Aussi, vous pouvez aisément croiser vos jambes. Le coussin de méditation vous permet aussi d’obtenir une posture optimale de la colonne vertébrale. Ainsi, vos chakras s’ouvriront plus facilement et vos respirations seront régulières. 

Quelle matière et rembourrage pour son coussin de méditation ?

Le rembourrage d’un coussin de méditation est fondamental. C’est l’un des critères à prendre en compte lorsque vous achetez votre coussin. Effectivement, un coussin de méditation n’est pas du tout un pouf. Et vous ne devez absolument pas vous enfoncer quand vous vous asseyez dessus. Le remplissage du coussin doit être proportionnel à la posture optimale de la hauteur de l’assise. 

À l’inverse, il doit être bien résistant, vous permettant d’effectuer la meilleure position. Le zafu, le kapok et la balle d’épeautre sont les 3 substances majeures utilisées afin de rembourrer le coussin de méditation. Il est important de noter qu’il existe encore de multiples autres rembourrages sur le marché. 

Le rembourrage le plus authentique est le kapok (aussi appelé le coton du Japon). Il s’agit d’une fibre naturelle issue du fruit du Fromager ou Kapokier, provenant de l’arbre Ceiba qui est planté en Extrême-Orient. La délicate fibre du Kapokier est étanche et inaltérable. Elle est composée de fibres ayant quasiment l’aspect du coton, veloutées, denses et légères. Par contre, le prix du kapok ne cesse d’accroître depuis quelques années. 

Ensuite, il y a le rembourrage en balle d’épeautre qui est extrêmement apprécié par les experts et les méditants. À vrai dire, l’épeautre est l’ancêtre du blé, celui que les Gaulois mangeaient. Il s’agit d’un grain champêtre de faible productivité. Aussi, sa culture a été complètement abandonnée depuis belle lurette en faveur de celle du blé. Surtout que le grain d’épeautre est enrobé d’une balle requérant un épluchage. En réalité, la balle d’épeautre permet un remplissage et une assise ultra ferme, dense et stable du Zafu, beaucoup plus même que le kapok. 

Puis, le garnissage en coque de sarrasin qui est le plus apprécié par les Sarrasins (un peuple musulman d’Espagne, d’Orient et d’Afrique). La carcasse de sarrasin est le fruit d’une plante de la même race que la rhubarbe et l’oseille. Elle est souvent présente dans les galettes bretonnes ou les crêpes. Cette coque naturelle permet un rembourrage ultra résistant du Zafu. 

Quelle taille et épaisseur pour son coussin de méditation ?

La méditation est l’un des principes majeurs du yoga. Elle est indispensable si vous souhaitez devenir un excellent yogin ou une excellente yogini. À cet effet, il est important d’avoir un coussin de méditation pratique afin de pouvoir s’asseoir confortablement et rester focalisé. 

Il est également primordial de considérer sa morphologie, surtout la largeur, la taille du bassin et la souplesse. Mais surtout, la taille et l’épaisseur du coussin. Effectivement, vous devez rester immobile, le dos parfaitement droit, tout en étant détendu. Cela permet de se concentrer sur l’objet de méditation pendant des heures entières. 

Si vous êtes souple, vous réussirez très facilement à adopter la fameuse posture du lotus. Et que vos genoux arriveront à toucher le sol sans aucun souci particulier. Ainsi, vous avez besoin d’un coussin de méditation assez bas. Vous pouvez choisir un coussin de 5 cm à 11 cm d’épaisseur. En revanche, si vous êtes souple, mais plutôt grand, il est préférable de choisir un coussin de 10 cm d’épaisseur au minimum. Cela vous permettra de profiter largement d’une position aisée. 

Si vous êtes relativement souple, optez pour un coussin de méditation de taille moyenne, de 12 cm à 16 cm d’épaisseur. Veillez toujours à choisir une taille adéquate à votre forme. Le plus important est de pouvoir rester assis durant un certain temps, sans éprouver de l’incommodité dans la respiration, ou encore des picotements dans les jambes. 

Et si vous êtes débutant et assez rigide, privilégiez un coussin de méditation assez haut, plus de 16 cm d’épaisseur. Et si, en plus d’être rigide, vous êtes aussi grand, choisissez un coussin de méditation de 20 cm d’épaisseur. 

Comment choisir la forme de son coussin de méditation ?

Vous avez probablement déjà remarqué qu’il existe de multiples formes de coussin de méditation. Sur le marché, vous trouverez un coussin rond, rectangulaire, carré, traversin, avec ou sans plis. La forme repose également sur le remplissage et la taille (grand ou petit coussin). Vous pourriez même utiliser votre coussin de méditation comme équipement de yoga durant vos sessions de yoga à l’instar du bolster. Si, par exemple, vous vous déplacez fréquemment et que vous voulez continuer la méditation et le yoga, le coussin de méditation est le plus pratique. 

Au tout début, le coussin de méditation était rond. Le coussin rond est l’un des plus prisés par les pratiquants pour un usage optimal. 

Il y a aussi le coussin demi-lune. Sa forme exclusive de croissant de lune protège vos cuisses et vous aide à rentrer vos chevilles à proximité de votre silhouette. 

Il est préférable de choisir un coussin de méditation en matière naturelle, qu’il soit classique ou en demi-lune. Effectivement, un coussin en matière naturelle épouse parfaitement la forme de votre corps. Cela garantit un meilleur ajustement et une aisance maximale durant les positions. L’assise convenable reste le principe pour votre session de méditation. 

Le coussin de méditation existe en plusieurs couleurs, unies ou à motifs. Que vous souhaitez du rouge, violet, jaune, orange et bien d’autres encore. Choisissez la couleur qui vous soulage et celle qui joue un rôle sur votre humeur. Certaines personnes en font l’option selon les chakras qu’elles espèrent travailler. 

Comment utiliser son coussin de méditation ?

La position est extrêmement fondamentale à de multiples égards. D’un côté, il s’agit de pratiquer une posture stable que vous pourrez conserver aisément pour un moment. Et même lorsque des douleurs surviennent, celles-ci doivent rester tolérables. La position est stricte et il faut vraiment être prudent, enraciné et accessible. C’est la raison pour laquelle la position allongée est déconseillée, car c’est défavorable à la prudence. 

Ainsi, il est important de s’asseoir les jambes croisées pour utiliser un coussin de méditation. Le cœur doit être ouvert, le corps prudent, carrément droit entre ciel et terre. La posture du lotus est une posture assise. Le coussin de méditation va se conformer à votre morphologie. Vous aurez un peu de hauteur et pourrez donc facilement croiser vos jambes. 

Concernant la posture du diamant, vous vous mettez à genoux et vous mettez votre coussin de méditation entre vos fesses et vos chevilles. Votre coussin vous permet d’avoir la tête, le cou, la poitrine parfaitement harmonisé et droit. 

Comment s’asseoir sur un coussin de méditation ?

La clé pour s’asseoir confortablement sur un coussin de méditation est de bien positionner son bassin. En réalité, le bassin sert de point de référence pour la colonne vertébrale. Mais aussi, il tient et préserve vos organes abdominaux. Peu importe la posture assise que vous adoptez, remuez votre bassin d’un centimètre, quelle que soit la direction. Sauf si votre bassin est en posture neutre, la colonne vertébrale doit quitter sa position neutre pour rester droite. 

Asseyez-vous en tailleur sur le sol et passez un certain moment à surveiller votre position. Commencez par corriger votre posture assise en élevant le bassin. Asseyez-vous les jambes croisées sur le bord de votre coussin de méditation. Ainsi, vos fesses sont sur le coussin et vos cuisses sont au sol. Ajustez votre coussin jusqu’à ce que vous aboutissiez à la hauteur adéquate permettant de lâcher vos genoux plus bas que vos hanches. Votre  bas du dos doit être cambré vers l’inférieur au niveau de la taille. 

La posture du bras est également un point d’ancrage super important. Pour éviter que le poids de votre bras ne vous tire vers l’avant, vous devez essayer de mettre vos mains sur votre cuisse près du ventre. Orientez vos mains pour que les petits doigts puissent s’appuyer sur vos cuisses, les paumes devant l’abdomen. Si les avant-bras sont plus horizontaux, il y aura moins de tensions et de poids sur le cou, les épaules et les bras. En revanche, si les avant-bras sont en posture verticale, mettez une couverture pliée sous les mains afin de soulever les bras. 

Après vous êtes parfaitement placé, vous remarquerez que vous vous déjà en méditation. Vous devez, de préférence, essayer de conserver cette posture dans votre assise quotidienne. La posture assise deviendra une source de simplicité et de confort agréable. 

0
Votre panier
Votre panier est videRetour à la boutique
Calculate Shipping